buffleterie


buffleterie

buffleterie [ byflətri; byflɛtri ] n. f.
• 1792; de buffle
1Méthode de chamoisage des peaux de buffle, de bœuf (spécialt pour les cuirs de l'équipement militaire).
2Partie de l'équipement en cuir qui soutient les armes.

buffleterie nom féminin (de buffle) Partie de l'équipement militaire, à l'origine en peau de buffle, servant à soutenir les armes et les cartouches.

buffleterie
n. f. Ensemble des bandes de cuir (à l'origine, de cuir de buffle) servant à l'équipement d'un soldat.

⇒BUFFLETERIE, subst. fém.
TANN., TECHN. MILIT. Peau de buffle tannée; p. ext., tout ce qui dans l'équipement du soldat était confectionné dans de la peau de buffle ou de bœuf, en particulier les courroies pour porter les armes. Étole en buffleterie; buffleterie blanche, jaune (souvent réservée à l'apparat militaire); ôter sa buffleterie. Les tirailleurs sénégalais avec leurs guêtres blanches (...) et toute la buffleterie (ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 488).
[P. anal. d'apparence] Elle portait un tablier blanc de bonne, un long fichu écartelé en buffleterie sur la poitrine (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 127).
P. ext. Tout ce qui sert de décoration à un habit militaire. Le soleil brillait sur les buffleteries de cuivre des sentinelles (FLAUBERT, Par les champs et par les grèves, 1848, p. 349).
Prononc. et Orth. :[]. Également []. Dans cette 2e hypothèse, l'orth. est criticable : la prononc. [] (ou [e], peu importe) de e appelle une orth. avec 2 t (cf. LAB. 1881, P. 37, ET MART. Comment prononce 1913, p. 172). Le cas est analogue à celui de bonneterie (cf. ce mot). Étymol. et Hist. 1610 buffetrie (Lettre de Pecquius à l'archiduc Albert dans D'AUMALE, Hist. des princes de Condé, ii, 522 d'apr. BARB. Misc. 11, n° 16); 1792 buffleterie (Rec. des actes du Com. du salut public, éd. Aulard, i, 244, ibid.). Dér. de buffle; suff. -et et -erie (ce dernier élargi en -éterie, peut-être p. anal. avec des mots comme afféterie, bonneterie, etc., et pour éviter la paron. avec muflerie). Fréq. abs. littér. :31.

buffleterie [byflətʀi] n. f.
ÉTYM. 1792; buffetrie, 1610; de buffle.
1 Techn. Méthode de chamoisage des peaux (à l'origine, de buffle), notamment pour les cuirs de l'équipement militaire.
2 Partie de l'équipement en cuir qui soutient les armes.
1 (…) une forme surgit du néant, passa dans un froissement musculeux de bête en course, de buffleteries de harnachement et de ferraille entrechoquée, le buste obscur incliné en avant sur l'encolure (…)
Claude Simon, la Route des Flandres, p. 32.
2 Mais le dernier homme était resté là, sur le chemin. Il posa son fusil par terre, déboucla son ceinturon d'un geste fébrile, s'empêtra quelques secondes dans ses buffleteries et posa culotte.
Jacques Perret, Bande à part, p. 124.
DÉR. Buffletier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BUFFLETERIE — s. f. Dénomination générique des diverses bandes de buffle qui font partie de l équipement d un soldat, et qui servent à porter la giberne, le sabre, etc. Blanchir sa buffleterie, ses buffleteries. Buffleterie de sabre, ou Baudrier. Buffleterie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • buffleterie — (bu flè te rie ; l Académie devrait mettre d accord l orthographe dans buffleterie, où il n y a qu un t, et tabletterie, où il y a deux tt, et autres mots de ce genre, c est à dire écrire partout deux tt) s. f. L ensemble des bandes de buffle qui …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BUFFLETERIE — n. f. Les diverses bandes de buffle qui font partie d’un équipement de soldat …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • buffle — [ byfl ] n. m. • 1213; it. bufalo, bas lat. bufalus, lat. class. bubalus ♦ Mammifère ruminant (bovidés) aux longues cornes arquées, voisin du bœuf, dont il existe plusieurs espèces en Afrique et en Asie. ⇒ karbau. Femelle du buffle (bufflonne ou… …   Encyclopédie Universelle

  • Effet militaire — Sur les autres projets Wikimedia : « Effet militaire », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le terme d effet militaire désigne une pièce de vêtement ou d équipement individuel buffleterie, havresac, .. constitutif de l… …   Wikipédia en Français

  • -erie — ⇒ ERIE, suff. [Suff. formateur de subst. féminins.] I. Le dér. a une valeur dépréciative, affective ou fréquentative. A. [La base est un subst. désignant une pers., ou un adj. substantivable s appliquant à une pers. (parfois aussi un adj. non… …   Encyclopédie Universelle

  • AMORTIR — v. a. Rendre moins ardent, moins âcre, moins violent. Ce feu est trop ardent, il faut y jeter de l eau pour l amortir. Amortir le feu, la chaleur d un érésipèle par des lotions émollientes.   Il signifie aussi, Faire perdre de la force à un coup …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BANDEROLE — s. f. Espèce de petit étendard, en forme de guidon, que l on met pour ornement à diverses choses. Un vaisseau avec ses banderoles. La tente du chef était ornée de banderoles. Un pain bénit orné de petites banderoles. BANDEROLE, se dit aussi de La …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BLANCHIR — v. a. Rendre blanc. Cela blanchit le teint, blanchit les mains. De l opiat pour blanchir les dents. Blanchir des toiles, du fil, de la cire. Blanchir de la monnaie. Blanchir de la vaisselle d argent.   Il signifie particulièrement, Couvrir,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FOURNIMENT — s. m. Sorte d étui dont les mousquetaires à pied se servaient, dans le XVIIesiècle, pour mettre leur poudre, et qui est également à l usage des chasseurs. Chaque soldat avait un fourniment. Acheter un fourniment pour la chasse.   Il se dit aussi… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.